Le 26 juin : prier pour les victimes

 
 
 

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé la date du 26 juin Journée internationale  de soutien aux victimes de la torture, afin d’éliminer la torture et d’assurer l’application de la Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Il s’agit donc d’une date clé pour le mouvement international de l’ACAT.

 

L’idée de la Nuit des Veilleurs lancée en 2006 par l’ACAT-France est de créer une chaîne internationale de personnes se recueillant pour les victimes.

Nous souhaitons marquer la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, et exprimer notre solidarité envers toutes les personnes qui ont vécu la torture ou en sont victimes aujourd’hui.

 

Il est possible de participer individuellement à la chaîne de prières, mais également d’organiser une veillée collective ou de proposer un autre type d’événement. Toute initiative pour renforcer la valeur symbolique de la Journée de soutien aux victimes de la torture est la bienvenue.

 

Le site www.nuitdesveilleurs.com donne toutes les informations nécessaires à votre organisation et vous permet de concrétiser votre geste en allumant une bougie virtuelle ou en y inscrivant votre événement.

 
 

 
 
 

Les victimes pour lesquelles nous prions

 

Pour plus de détails sur les victimes, consultez le dossier de campagne...

 
 
 

 
 

-- SUISSE --

Le pasteur Norbert Valley est poursuivi par la justice neuchâteloise pour avoir hébergé et financièrement aidé un requérant d’asile togolais, dont la demande avait été refusée.

 

→ Le «délit de solidarité» n'est ni un délit, ni un crime. Pour Norbert Valley et d'autres personnes concernées : signez la pétition de Solidarité sans frontières ! Mettons fin au «délit de solidarité»!

 
 
 

 
 

-- CHINE --

Huang Qi est un journaliste et un défenseur des droits humains. Il est détenu depuis plus de deux ans dans le Sud de la Chine. Qi est le fondateur du site d’information indépendant 64Tianwang, qui documente les violations des droits humains commises en Chine.

Qi a été accusé de « divulgation de secrets d’État à l’étranger », passible de la peine capitale selon la législation.  

Au cours de ses 26 mois en centre pénitentiaire, Huang Qi a indiqué avoir été torturé et soumis à des mauvais traitements par des policiers et roué de coups par d’autres détenus.

 

 
 
 

 
 

-- ARABIE SAOUDITE --

Salman al Awdah est arrêté en 2017 au début d’une vague de répression contre la dissidence dans le royaume saoudien. Ce prédicateur religieux extrêmement populaire en Arabie saoudite (plus de 13 millions d’abonnés à son compte Twitter) risque la peine de mort.

Salman fait face à 37 chefs d’accusation sans qu’aucun n’ait été rendu public.

 

 
 
 

 
 

-- VIETNAM --

Trần Thị Nga lutte sans relâche contre la traite des personnes, les violences faites aux femmes et les expropriations de terre. Elle est condamnée à neuf ans de prison suivis de cinq ans d’assignation à résidence. Elle est détenue dans la prison de Gia Trung, à plus de 1000 km du domicile de sa famille.

 

 
 
 

 
 

-- ÉTATS-UNIS --

Rodolfo Alvarez Medrano est dans le couloir de la mort du Texas depuis 2005.

Rodolfo a été condamné pour le meurtre de six personnes lors d’un vol de drogue. Les autorités du Texas ont reconnu qu’il n’était pas sur la scène du crime et qu’il n’était pas l’auteur des coups de feu. Cependant, ce sont des armes qu’il avait déposées chez un ami qui ont servi pour ces homicides. Selon la « loi sur les participants associés à un crime » (law of parties) qui existe encore au Texas, cela suffit pour le condamner à mort.

 

 
 
 

 
 

-- MEXIQUE --

María Márquez de Favela est la mère d’Adrián Favela Márquez, victime de disparition forcée depuis le 2 octobre 2012 à Ciudad Juárez. En l’absence d’aide de la part des autorités, María et sa famille ont tenté de faire avancer l’enquête et de retrouver les disparus par eux-mêmes. Cela leur vaut d’être surveillés et intimidés par des agents de l’État, impliqués directement ou indirectement, dans la disparition.

 

 
 
 

 
 

-- BURUNDI --

Le tort de Germain Rukuki est d'avoir été membre de l’ACAT-Burundi qui, comme la quasi-totalité des ONG de défense des droits humains burundaises, a été interdite depuis 2015.

Il a été condamné à 32 ans de prison.

Germain a fait appel de sa condamnation. La Cour aurait dû rendre sa décision en décembre 2018. La deuxième mission de la Cour, prévue le 25 avril, a été reportée sans préciser une autre date. Entre-temps, le dossier de Germain Rukuki a «disparu».

 

Update de l'ACAT-France du 14 mai 2019 ...

 
 
 

 
 

-- CAMEROUN --

Mancho Bibixy purge une peine de 15 ans de prison. Son tort : avoir voulu exercer pacifiquement son droit à la liberté d’opinion, d’expression, d’association et de manifestation dans la région anglophone du Cameroun.

 

 
 
 

 
 

-- RWANDA --

Déogratias Mushayidi est emprisonné depuis neuf ans, victime de l’oubli. Cet opposant politique a toujours milité de manière non-violente pour la paix et la démocratie au Rwanda.

 

 
 
 

 
 

-- ÉGYPTE --

Amal Fathy a été arrêtée pour avoir publié sur Internet une vidéo dans laquelle elle reprochait aux autorités de ne pas lutter contre le harcèlement sexuel.

 

 
 
 

Images des victimes : ACAT-France (sauf image de Norbert Valley : Norbert Valley / Amnesty International)

 
 
 

Messages de soutien

 

Écrivez aux victimes dans leur langue maternelle


Parmi les victimes que nous soutenons cette année, certains lisent et comprennent le français : Germain Rukuki et Déogratias Mushayidi.
Pour tous les autres, vous trouverez ci-dessous la traduction d’une phrase de soutien dans leur langue maternelle. N’hésitez pas à ajouter ces quelques mots aux lettres que vous leur envoyez !

 

« Je suis en pensée avec vous et vous souhaite force et courage dans cette épreuve. »


En anglais (ou en espagnol) pour Rodolfo Alvarez Medrano et Mancho Bibixy :
My thoughts are with you and I wish you strength and courage in this ordeal.


En vietnamien pour Nguyễn Trung Tôn et Trần Thị Nga :
Với toàn tâm ý, tôi cầu chúc cô nghị lực và lòng dũng cảm để vượt qua thử thách này

 

En mandarin pour Huang Qi :
我的心与你同在,这项事业我会全力支持你。


En espagnol pour Marίa Márquez de Favela et Rodolfo Alvarez Medrano :
Mis pensamientos están con usted y les mando fuerza y coraje en esta prueba.


En arabe pour Amal Fathy et Salman al Awdah :
حتى ولو كنت بعيداً عنك أنت دائماً بأفكاري و مشاعري،
اتمنى لك الصبر و طول البال خلال هذه المرحلة الصعبة

 
 
 
 

 

Dossier Nuit des Veilleurs

 

Ressources Spirituelles

 

Vous pouvez également obtenir du matériel sur la Nuit des Veilleurs auprès du Secrétariat de l’ACAT-Suisse

 
 

Exemple d’annonce pour vos collectes de paroisse

 

La collecte de ce jour est destinée à l’organisation des droits humains
ACAT-Suisse – l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture et de la peine de mort. Par conviction chrétienne, l’ACAT s’engage pour que tout être humain de ce monde puisse être protégé de la torture et de la peine de mort. L’ACAT mène plusieurs campagnes annuelles pour sensibiliser le public à la problématique de la torture et de la peine de mort. Les membres de l’ACAT interviennent par lettre en faveur de personnes qui ont subi la torture ou qui risquent d’être torturées ou condamnées à mort. Le travail de l’ACAT-Suisse est financé par les cotisations de ses membres, des dons et des collectes.

Un grand merci pour votre soutien – pour les droits humains !

Chaque franc est une contribution
en faveur d’« un monde sans torture ni peine de mort ».