Condamnation d'Anni Lanz confirmée

 

À 72 ans, Anni Lanz avait fait traverser la frontière suisse à un requérant d’asile afghan lourdement traumatisé, qui devait dormir dehors par moins dix degrés et souffrait d’engelures. Ce dernier avait été débouté de l'asile en Suisse et renvoyé en Italie malgré des rapports médicaux déconseillant une telle mesure.

 

Malheureusement, le juge n'avait pas le courage d'acquitter Anni Lanz le 21 août, pendant son procès en appel à Sion. Sa condamnation et son amende de 800 francs ont été confirmées.

 

La Bâloise Anni Lanz, ex-directrice de Solidarité sans Frontières, se bat infatigablement depuis des décennies pour les droits des personnes en fuite. 

 

→ Interview d'Anni Lanz

→ Le nouvelliste : «Valais: le Tribunal cantonal n'acquitte pas Anni Lanz»

→ Dans sa pétition, Amnesty Suisse demande au Parlement de veiller à ce que la population suisse soit libre d'apporter son aide.

 

Prenez connaissance d'autres personnes condamnées pour ce soi-disant "délit de solidarité" et de la campagne pour modifier cette législation inhumaine. (Source: Amnesty Suisse)