Campagne de la 17e Journée mondiale contre la peine de mort, 10 octobre 2019

 

Lettres pour la vie

 

lifespark: échanges épistolaires avec des condamnés à mort

 

Les condamnés à mort n’ont souvent que peu de contact avec leurs proches, voire même plus aucun. Les raisons en sont, entre autres, la stigmatisation de la famille par la société et le régime carcéral sévère. A travers cette brochure, vous en apprendrez davantage. Des lettres peuvent soulager un peu la douleur de ces prisonniers. Le contact avec le monde extérieur et la possibilité de pouvoir se confier à quelqu’un signifient souvent beaucoup pour eux.

Vous aimez écrire des lettres ? Un échange écrit, personnel et à long terme, avec une personne condamnée à cette peine inhumaine, vous intéresse ? L’organisation suisse lifespark, basée à Bâle, vous offre la possibilité d’entamer un échange épistolaire avec une personne qui se trouve dans le couloir de la mort aux États-Unis. lifespark, qui existe depuis plus que 25 ans, vous conseille et vous soutient.

lifespark, Postfach 3529, 4002 Basel
contactus@lifespark.org
www.lifespark.org

Les correspondances se font en anglais ou espagnol. Il est possible de correspondre par email.

 
 
 
 

 

Dossier de campagne de l'ACAT (PDF)

 

Plus de matériel d'information de la Coalition mondiale contre la peine de mort:

Fact sheet

Faits & Chiffres

Brochure

Poster

Kit de mobilisation

Paroles d'enfants

 

Vous trouverez les mêmes documents en anglais ici.