Coalition contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile

 
 
 

De quoi s’agit-il ?

 

La Suisse livre régulièrement du matériel de guerre dans des pays impliqués dans des conflits, tel que l’Arabie-Saoudite, le Pakistan ou encore la Turquie. Cependant, pour le lobby de l’armement, cela n’est pas suffisant. L’industrie de l’armement veut désormais exporter des armes dans des pays en guerre civile. Afin d’y parvenir, le lobby a contacté en fin d’année dernière la Commission parlementaire de sécurité du Conseil des États. Suite à cette demande, le Conseil fédéral a décidé cet été d’autoriser les livraisons d’armes aux pays en guerre civile. Cette décision a été prise sans consulter le Parlement. Alors que l'ordonnance sur le matériel de guerre avait déjà été assouplie en 2014 (permettant d'exporter des armes dans des pays contrevenant gravement et systématiquement aux droits humains), le Conseil fédéral voudrait cette fois faciliter les critères de livraisons à destination de pays concernés par un conflit armé interne.

 

C'était sans compter sur la formidable résistance que la société civile en Suisse a opposée à nos autorités. L'objectif de la Coalition contre les exportations d'armes dans les pays en guerre civile est de faire pression sur le monde politique afin de revenir aux conditions strictes d'exportation d’avant la modification de 2014.

 

La mobilisation a payé ! Le Conseil fédéral a renoncé à exporter des armes suisses dans des pays en guerre civile pour l'instant. Par contre, le Conseil des États a rejeté une motion donnant la compétence de traiter de cette question au seul parlement.

 

Pour éviter que le projet ne revienne par la petite porte, la Coalition contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile, a lancé, comme promis, son initiative de rectification le 11 décembre 2018.

 

En un peu plus de 24h, près de 20'000 personnes ont déjà signé l'initiative

en ligne !  Signez et faites signer l'initiative dès maintenant ! *

 

Télécharger les formulaires de signature directement ici ou via le site de la Coalition ici.

 

Montrons aux autorités que le peuple suisse exige une politique suisse cohérente des droits humains. Notre pays ne peut pas décemment tenir un rameau d'olivier d'une main, et de l'autre vendre des engins de mort, de souffrance et de destruction.

Faisons parvenir 100'000 signatures (et plus!) à la Coalition avant la fin de l'année.

Un magnifique cadeau de Noël que la société civile s'offrirait !

  

Toute personne qui s'est annoncée précédemment sur le site de la Coalition, a reçu le formulaire par email. N'hésitez pas à faire signer à d'autres personnes.

* Uniquement des citoyens et citoyennes suisses ayant le droit de vote.

 
 

 

Les exigences de la Coalition et la situation actuelle : 

 

  • Le Conseil fédéral doit revenir sur sa décision: c'est fait, il a reculé.

 

  • La motion proposée au parlement, afin que désormais la question des exportations d'arme soit la compétence du parlement (et non du Conseil fédéral): le Conseil National a accepté le texte, mais  pas le Conseil des États.

 

  • Ainsi, comme promis, la Coalition a lancé son initiative  populaire le 11 décembre  contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile ou dans des pays contrevenant gravement et systématiquement aux droits humains – soit l'initiative de rectification. 

 

Plus de 20'000 signatures ont déjà été récoltées en un peu plus de 24h !

 

Montrons notre féroce détermination et récoltons plus de 100'000 signatures jusqu'à la fin de l'année! (cliquez ici)

 

Un grand merci pour votre soutien !