Les conditions d'incarcération au Cameroun

 
 

La situation carcérale au Cameroun est très précaire. Dans ce pays d'Afrique centrale, de dix fois la taille de la Suisse et deux fois et demi sa population, les établissements carcéraux sont occupés à 160%. La promiscuité agrave les problèmes d'hygiène, d'alimentation ou de santé. Une des causes de cette surpopulation est à trouver dans le système judiciaire; en effet, les procédures traînent, les dossiers sont relégués au bas de la pile et les détenus sont ainsi amenés à patienter durant des années, voire des décennies, avant que leur procès ait lieu. De la sorte, 62% des détenus sont en préventive (en Suisse: 31%), ce qui correspond à 14'500 prisonniers qui n'ont pas encore été jugés, et sont peut-être innocents.

 

Cette situation est spécialement difficile pour les plus jeunes. Et c'est donc pour leur offrir un soutien qu'EMINED a été créée et s’occupe désormais des 150 à 200 mineurs des prisons de la capitale. Un cas emblématique du travail effectué par EMINED est représenté par un jeune sorti de prison après un travail de défense acharné, rendu possible par le soutien financier de l'ACAT-Suisse. Cette jeune personne a pu reprendre une vie régulière et passer sa maturité en juillet 2010.