Communiqués aux médias

 
 
 

Journée des droits de l'homme

 
 

 
 

Pour le 10 décembre, Journée des droits de l’homme, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture et de la peine de mort (ACAT-Suisse) et les trois Églises nationales se penchent sur notre relation aux personnes qui cherchent refuge en Suisse. Si elles ont subi des tortures ou d’autres mauvais traitements, ces personnes ont le droit d’être protégées contre leur refoulement. L’examen de leurs allégations dans le pays d’accueil est donc extrêmement important. En la matière, des expertises fiables peuvent être réalisées grâce au protocole d’Istanbul, internationalement reconnu. L’ACAT-Suisse adresse donc une pétition à Mme Sommaruga, ministre de la Justice, pour demander la reconnaissance officielle et l’application de ce protocole par les autorités de notre pays.

 
 

Vendredi saint

 
 

 
 

Aucune exception à l’interdiction absolue de la torture !

Berne, le 3 mars 2018 – Cette année, l’ACAT-Suisse consacre sa campagne du Vendredi saint à la problématique de l’acceptation de la torture lorsque celle-ci est présentée comme un moyen d’obtenir des informations. Une tendance qui frappe même nos démocraties. Le Cana- da vient de s’en faire l’exemple.