Ecrire et signer les appels

 
 

Nous intervenons par moyen de lettres envoyées en faveur de personnes dont les droits fondamentaux à l'intégrité physique et psychique ont été lésés. Nos actions s’appliquent surtout pour des personnes victimes ou menacées de torture ou de la peine de mort. Nous agissons au niveau du droit international.

 
 
 

Appels urgents du mois de septembre 2017

 
 

Iran

 

Suisse

 
 
 

 

 
 

Le maître spirituel iranien Mohammad Ali Taheri a été à nouveau condamné à mort pour « corruption sur terre » le 27 août dernier. En 2011, il avait déjà été inculpé pour ce grief – mais le tribunal avait demandé des investigations supplémentaires - et condamné à cinq ans de prison pour « outrage aux valeurs sacrées de l’islam ».
Suite aux investigations requises, il a été condamné à mort en 2015 pour « corruption sur terre » mais a été acquitté en 2016. Il est resté emprisonné jusqu’à ce jour, en grande partie en isolement.

 

L’ACAT-Suisse est intervenue en sa faveur à quatre reprises entre 2015 et 2016. Agissez en envoyant cette lettre aux autorités iraniennes!

 

La Suisse est l’un des pays européens qui rend le plus de décisions NEM Dublin et renvoie le plus grand nombre de personnes vers d’autres États membres de l’espace Dublin. Depuis 2009, la Suisse déboute par une décision NEM Dublin en moyenne entre un quart et un tiers des demandes d’asile qui lui sont adressées. D’autre part, la Suisse est actuellement le pays qui transfère le plus grand nombre de personnes vers l’Italie, malgré le fait que cet État n’est pas en mesure de garantir à toutes les personnes vulnérables qui lui sont transférées un logement et une protection adaptés à leurs besoins. La Suisse continue ainsi à renvoyer des femmes seules avec enfants en bas âge, des personnes handicapées ou malades, le plus souvent en violation de la Convention relative aux droits de l’enfant, de la Convention des Nations Unies relative aux personnes vivant avec un handicap ou encore du droit au respect de la vie familiale. Au nom de l’Accord de Dublin, des familles sont séparées, des personnes malades sont renvoyées dans des pays où aucune prise en charge médicale n’est garantie, des enfants sont arrachés de leur classe en milieu d’année, des mères d’enfants en bas âge sont renvoyées vers l’Italie, alors que le père reste en Suisse.

 

Agissez en recoltant des signatures sur cette pétition.

 

 
 
 
 

Les membres reçoivent six fois par an deux lettres à envoyer aux gouvernements et ambassades concernés.

Ils s'engagent également contre la torture et la peine de mort en participant aux campagnes.

Devenir membre